Dépression

Bonjour Yves et Arlette J’ai attendu quelque temps avant de témoigner afin de pouvoir constater tous les bienfaits se mettre en place.                                                                                       En effet, depuis les soins d’Yves et ses précieux conseils, ainsi que le courrier d’Arlette, son épouse, reçu très rapidement, les évènements heureux se mettent en place tout naturellement dans ma vie. Je suis plus confiante et j’ai fait de belles rencontres qui vont me faire évoluer, me faire sortir de ma « survie » et arriver à trouver le sens de ma raison d’être sur terre.                                     Surtout, ce qui est appréciable, c’est que les choses se mettent en place naturellement, sans effort. Mais aussi, de mon côté, je suis comme libérée et suis devenue réellement la personne que je devais être, donc je vais au devant des gens avec aisance et confiance.                                                     Merci pour ton suivi, ton implication, ta simplicité et tous les conseils également d’Arlette reçus très rapidement avec toutes les explications nécessaires. Merci   d’avoir été sur mon chemin. Bien  sincèrement.                                                                                                 Nadine de Tarn et Garonne

Situation très négative.

Voilà bien longtemps, depuis fin avril courant, que je ne vous ai donné des nouvelles…Je suis Christophe de Lyon, et Yves m’avait beaucoup aidé, spirituellement, pour ma situation, qui n’était guère brillante à ce moment de l’année (février courant).                         Alors voilà : Il s’est passé pas mal de choses depuis ce temps ! Tout d’abord, j’ai appliqué à la lettre les conseils d’Yves, afin de retrouver un espoir divin, qui, il est vrai, était en berne, à cause de toute cette violence intérieure et cette rancune tenace, qui m’avait partiellement « détruit » l’esprit et m’avait éloigné des réalité de ce monde. Bref : tout était noir, quoi !                                                                                                                                  Puis avec patience, j’ai fait durant 3 mois, un bilan de compétence, dont un exemplaire a été transmis au POLE EMPLOI. Puis des choses étranges se sont passées : Un très ancien collègue en rapport à mon ancien métier, établi depuis 20 ans, m’a soudainement recontacté, pour être son assistant pour des missions ponctuelles. J’ai donc bossé ponctuellement sur 3 mois. (Je ne l’avais pas revu depuis 13 ans !! vous vous rendez compte ?) Puis, entre temps, le  12 avril, j’organisais une ballade guidée avec mon association, lorsque j’ai, sans le vouloir, séduit une femme de 43 ans, qui cherchait à connaître Lyon, au travers de divers documents et autres. Cela fait maintenant 5 mois et demi, que nous sommes officiellement ensembles ! De plus elle est Chrétienne Catholique et pratiquante ! Et ses parents m’ont pratiquement adopté, si j’ose dire !                                Nous sommes aussi, retournés à la Messe, Dimanche dernier, et croyez-moi, c’est très bizarre ce que l’on peut percevoir, à 50 ans, lorsque l’on revient petit à petit, vers Dieu,. Certes, le chemin est encore long, mais suffisamment, pour accomplir, ce que dois sur cette terre, je l’espère ! Bref : j’ai l’impression d’une seconde naissance…Difficile mais confirmée !                                                                                                                                  Vous voyez ? Je ne vous ai pas oublié tous les deux, mais il fallait que je gère pas mal de situations, très « emmerdantes » passez moi l’expression. Cependant je n’ai pas de travail, depuis mon licenciement, mai j’ai gagné une femme très correcte et de famille tout aussi correcte (elle est d’EPERNAY). Elle m’a beaucoup changé et je commence à entrevoir une vie que j’aurais dû vivre bien avant toutes ces tribulations, que furent les miennes…     …Merci Yves et à vous aussi Arlette. Je garde contact, si vous le désirez, mais je suis en mesure de prouver maintenant que Yves a du faire un travail colossal sur mon cas ! Toutefois, c’est ce que je ressens et je me devais de témoigner de ma situation, suite à cette intervention où Dieu intercède si souvent , sans que l’on s’en rende compte…                                Pour revenir à l’emploi, j’ai commencé à participer à une batterie de tests, pour rentrer dans la société de transport en commun, de Lyon. (Ils ont répondu 6 mois après mon courrier ! Etrange là aussi… Pourquoi maintenant ?) On verra où cela me mènera…             Et ce n’est qu’un début.                                                                                                             Merci encore à vous deux.

A très bientôt de vous lire ou de vous rencontrer un jour.                                                        Cordialement vôtre.

Christophe D de LYON.

Dieu vous couvre de ses bienfaits, Amen, soyez béni.

 

 

 

Tout allait mal !

Bonsoir Yves,                                                      8 mars 2015

Comment allez-vous ?  Dieu vous bénisse. Je voulais vous dire que j’ai effectué le rituel du sel et de l’eau bénite, comme vous me l’aviez indiqué dans votre envoi. Je voulais témoigner sur  un fait étrange : à chaque fois que je voulais le faire durant cette semaine, une très grande fatigue venue de je ne sais où, m’empêchait de faire ce travail. A chaque fois, je devais reporter…  Mais aujourd’hui, en fin de journée, je m’y suis mis avec toute l’énergie que j’ai pu rassembler. Et il se trouve que j’ai même retrouvé la possibilité de prier Jésus comme jamais. Même au delà des prières indiquées dans votre envoi. Cependant, j’ai senti des forces diverses, qui semblaient livrer combat. Je n’ai pas cherché à comprendre, et ai continué ma méditation et la gestuelle du sel et de l’eau bénite. Je pense que quelque part, le bien et le mal devaient sûrement se battre à mon sujet. Toujours est-il que je n’étais pas « seul » dans mon appartement. Maintenant cela semble apaisé. La fatigue est partie, mais je pense que la prière est quelque chose de quotidien. C’est comme une ordonnance divine.

Merci infiniment Yves, et je témoignerais pour vous, à qui de droit, car je crois que l’aventure ne fait que commencer (a cinquante ans, il serait temps n’est-ce pas ?)

Bien cordialement

Christophe de Lyon

Ma vie était un enfer.

 

1 octobre 2014

Je voudrais témoigner ici, du bien immense que m’a fait Mr Yves DESCAMPS.               Quand j’ai pris contact avec lui, je ne savais plus à quel « Saint » me vouer !                     Ma vie était un enfer, et je dis bien un enfer. Mon mari s’était fait possédé, je ne           sais comment, mais j’ai touché le fond. J’ai même du vendre la maison pour faire           partir, -nouveau traumatisme-. J’avais des attaques permanentes, des coups dans les   murs de ma chambre.                                                                                                             Mr Descamps m’a récupéré en miettes, en seulement 10 jours, il m’a sorti de là. Ma vie s’est transformée, je dors paisiblement, je redeviens optimiste, ma santé va mieux, je n’ai plus cette angoisse épouvantable, je redeviens joyeuse. Je ne sais pas comment il s’y est pris, mais le résultat est là. Je ne le remercierai jamais assez et ma reconnaissance est profonde, aussi, j’ai recommencé à prier, avant je ne pouvais plus prier !!!                         Merci Mr Yves Descamps.

Marie-Claude de Duras

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hospitalisé en service psychiatrie.

Par cette petite lettre, je veux témoigner des dons réels d’Yves. Mon frère était hospitalisé depuis deux mois sans la moindre amélioration de santé, au contraire, son état se dégradait. Mon frère a été hospitalisé dans le service de psychiatrie à Denain. Il était tellement violent et agressif que toute visite lui était interdite, même celle de son épouse et de ses enfants. Le docteur Frissart qui le suivait avait prévu dans la semaine du 1°nov.  de le transférer à Lille pour lui faire subir des électrochocs pour essayer de lui retirer ses idées de paranoya. J’ai consulté Yves , le lundi 30 octobre 2006, lui demandant de faire ce qu’il pouvait pour mon frère. Dès mardi matin, Yves et Arlette, son épouse, ont prié le Seigneur pour la guérison de mon frère. Ils ont continué leur travail, toujours à distance, sans jamais avoir vu mon frère, et sans aucune photo de lui.  Le comportement très agressif ne lui permettait aucune visite. Ma belle-soeur, malgré tout, se rendait chaque jour à l’hôpital pour obtenir des nouvelles de son mari. Le vendredi 3 novembre, d’après le médecin, quelque chose s’est débloqué et il allait beaucoup mieux. Grâce aux prières d’Yves et Arlette, il a même pu avoir la première visite, le 4 nov. celle de son épouse. Dès mardi 7 nov. soit une semaine après  le début des prières, mon frère était autorisé à avoir la visite également de ses enfants, son comportement et sa santé mentale avait changé de 100 % et grâce à Dieu, l’électrochoc n’a pas été fait.                                                                   Le samedi 11 nov. il avait une permission de sortie jusqu’au dimanche soir. Ce même dimanche j’ai eu la grande joie de recevoir ma belle-soeur et mon frère à déjeuner. Nous avons pu constater qu’il était calme, et riait même alors qu’à peine 10 jours avant, il était comme « fou ». Le samedi suivant, c’est-à-dire le 18 nov. il a quitté l’hôpital de Denain, définitivement  Pour tout cela, merci mon Dieu, merci Arlette, merci Yves d’avoir senti que j’avais besoin de vous. Merci mon Dieu d’avoir mis Yves sur ma route, par hasard lors d’une fête familiale. J’espère, que grâce à tous les témoignages comme le  mien, Yves puisse être reconnu par tous, pour ses qualités humaines, sa gentillesse, sa disponibilité, sa Foi et surtout pour ses dons de guérison Réels, j’ai pu en être témoin.

Alexandrine de Denain.                                                                                Le 4/12/2006