Fatigue et problèmes de sommeil

Bonjour Yves.

Je tenais à te dire un grand MERCI pour ton aide et ta bienveillance.

Avant de faire ta connaissance au salon du Bien être à Mondonville je me sentais très fatiguée et je n’avançais pas dans ma vie comme je le souhaitais, sans parler de mes problèmes de sommeil !

Aujourd’hui, je me sens bien, mon corps est léger car avant il était lourd. Je dors enfin ! J’ai plus d’entrain à faire les choses et j’ai envie de d’entreprendre des actions dans mon quotidien.

Je conseille et recommande Yves, (tu es gentil, honnête, tu aides avec sincérité.) Faites confiance à Yves et il est le remède à tous vos soucis.

C’est un homme formidable !

Sylvie de Mondonville

Prise de conscience

Clermont-l’Hérault, le 28 mars 2019

 

Cher Yves,

Suite à tes soins et tes précieux conseils, j’ai eu beaucoup de compréhensions sur l’émotionnel inconscient qui m’immobilisait depuis plusieurs semaines suite à une lombalgie sévère ayant entraîné une tétanie de tous les muscles de mon dos et membres inférieurs. J’étais comme « coupée en deux ».

Tes paroles et tes soins m’ont amenée à de véritables prises de conscience concernant certains aspects de ma vie et étonnamment cela continue aujourd’hui !

Très vite la guérison s’est invitée à moi et j’ai récupéré la mobilité de mon corps en seulement quelques jours.

L’Energie circule à nouveau en moi et j’ai pu reprendre mes soins énergétiques ce qui me permets de continuer le travail toute seule.

Tu me parlais de « Renaissance » je crois, je te dis aujourd’hui que ce n’est que le début qui me mènera à la « RESURECTION »…. et je ne manquerai pas de t’en tenir informé…(si tu vois de quoi je veux parler ?)

J’ai beaucoup de gratitude que la vie et  mes guides t’aient mis sur mon chemin et je ne manque pas de parler de toi autour de moi.                                                                        Je te remercie infiniment pour l’aide que tu m’as apportée et je salue et j’honore tous les Médecins du ciel qui t’accompagnent.

Comme nous disons dans notre pratique :                                                                           KANSHA SHITE (avec GRATITUDE)

Bien cordialement,

Sandra.

 

 

Sortie de l’eau

Chers Yves et Arlette,                                                                     Mardi 28 janvier 2014

J’étais en train de me noyer et vous m’avez sortie de l’eau. Cela n’a pas de prix. J’ai compris le danger de la situation le dimanche 19 janvier à 19 heures. Pendant 1 heure, j’ai cru que ma dernière heure était arrivée. J’imagine que ce danger est du même ordre pour vous.

Ne vous fâchez pas, ne froncez pas les sourcils, ne prenez pas une grosse voix pour me parler. Bien sûr, je ne vous ai pas demandé tout ce que vous avez fait, car j’en étais incapable ! Je suis sur la bonne voix, j’en suis convaincue ! Il y a des années de nettoyage à rattraper. Cela ne peut pas se faire en un clin d’oeil.

Avec toute ma reconnaissance et mes remerciements à tous les deux.

Gros bisous à tous les deux.

Françoise de la Région Parisienne

Grand Merci

Quand j’ai téléphoné le 1° mai 2006 à Mr Yves, j’étais dans le désarroi le plus total. C’était le 1° mai, ce jour-là les gens sont chez eux et n’aspirent qu’à la tranquilité, vous en plus, vous déménagiez. Mais là tout naturellement, sa femme m’a répondu et gentiment m’a dit : je vous le passe. J’ai eu l’agréable surprise d’entendre un homme disponible et à l’écoute de mon désarroi, et là en entendant sa voix, je me suis sentie apaisée et rassurée. Je lui ai expliqué ce qui se passait, il a pris tout son temps pour m’écouter et m’a parlé et au fur et à mesure qu’il me parlait, j’ai eu la sensation de ne plus être seule face à mon chagrin. Je l’ai appelé, arrivé sur place, il a été exactement pareil, disponible et rassurant. Sans le connaître, j’avais l’impression qu’il me donnait la main. Le soir je l’ai appelé pour lui dire ce qu’il en était et il m’a suggéré de passer chez lui. Un instant avant le coup de fil, j’étais persuadée de ne pouvoir conduire et là dans les minutes qui ont suivies, j’ai pris ma voiture, mais chose inhabituelle pour moi, elle ne roulait pas, elle volait et je n’ai contrairement à l’habitude fait aucune bêtise au volant. Quand je suis arrivée chez M° Yves, c’est sa femme qui m’a ouvert toujours avec beaucoup de gentillesse. Je suis arrivée chez lui comme un zombi, quand je l’ai vu, j’ai eu l’impression qu’il me tendait les bras et qu’il me disait, « ne t’en fait pas, je suis là » ! Et c’est ce qui c’est passé. Je suis ressortie de chez M° yves et sa femme comme un oiseau qu’on venait de libérer de sa cage. Je vous dis un GRAND MERCI M° Yves pour votre dévouement ainsi qu’à votre femme pour sa gentillesse.

UN GRAND MERCI ENCORE POUR M’AVOIR ACCUEILLIE A BRAS OUVERTS.

Annie