Séropositivité

Bonjour,

Je souhaite faire ce témoignage car j’ai été dépistée séropositive en février 2006, et ensuite je souffrais aussi de kystes ovariens, des fibromes et d’un problème hypophysaire qui me provoquait des écoulements mammaires, sans oublier des problèmes de couple, bref, la totale, quoi. Puis j’ai découvert Arlette et Yves par hasard sur Internet car je cherchais un guérisseur spirituel. Je l’ai tout de suite appelé et la première chose qu’il m’a dite est ceci : « Ce n’est pas moi qui donne la guérison, c’est Dieu qui l’a donne » et il s’est connecté sur moi et a pris mon cas très au sérieux et dès la première séance, j’ai vu le changement et en plus je lui ai fait parvenir ma photo et tout est allé si vite que les mots me manquent pour expliquer ce qui se passe dans ma vie. En ce  moment,  tout est positif, j’ai trouvé un appartement, je suis sereine et très épanouie, je n’ai plus d’idées noires. Mon état général s’est nettement amélioré.

Que Dieu vous bénisse Arlette et Yves pour votre travail. Vous m’avez vraiment guérie et merci à vous. Vous êtes des personnes  excellentes et je garde précieusement vos coordonnées et êtes dans mon coeur à vie ! Il y a aussi une phrase que vous m’avez dite « Le bonheur ne se mérite pas, il se construit » Oui je construis mon bonheur Arlette et Yves. Merci beaucoup.

Julienne de LILLE.

Tout allait mal !

Bonsoir Yves,                                                      8 mars 2015

Comment allez-vous ?  Dieu vous bénisse. Je voulais vous dire que j’ai effectué le rituel du sel et de l’eau bénite, comme vous me l’aviez indiqué dans votre envoi. Je voulais témoigner sur  un fait étrange : à chaque fois que je voulais le faire durant cette semaine, une très grande fatigue venue de je ne sais où, m’empêchait de faire ce travail. A chaque fois, je devais reporter…  Mais aujourd’hui, en fin de journée, je m’y suis mis avec toute l’énergie que j’ai pu rassembler. Et il se trouve que j’ai même retrouvé la possibilité de prier Jésus comme jamais. Même au delà des prières indiquées dans votre envoi. Cependant, j’ai senti des forces diverses, qui semblaient livrer combat. Je n’ai pas cherché à comprendre, et ai continué ma méditation et la gestuelle du sel et de l’eau bénite. Je pense que quelque part, le bien et le mal devaient sûrement se battre à mon sujet. Toujours est-il que je n’étais pas « seul » dans mon appartement. Maintenant cela semble apaisé. La fatigue est partie, mais je pense que la prière est quelque chose de quotidien. C’est comme une ordonnance divine.

Merci infiniment Yves, et je témoignerais pour vous, à qui de droit, car je crois que l’aventure ne fait que commencer (a cinquante ans, il serait temps n’est-ce pas ?)

Bien cordialement

Christophe de Lyon