Angoisse quasi-permanente.

Aniche le 16 juin 2005

 

Je suis venu voir Monsieur Descamps Yves pour raisons de santé, à fortiori, traiter une angoisse quasi-permanente qui avait un effet négatif sur mon état général.

Après quelques séances, j’ai senti une amélioration significative et, à ce jour, je vais beaucoup mieux.

A présent, il va « s’attaquer » à mon problème prostatique qui, je le pense, va donner les mêmes résultats.

J’ai confiance en ses capacités et je souhaite qu’il puisse soulager de nombreuses personnes.

 

Gérard, retraité.

 

 

Aide à une jeune fille schyzophrene

 

Je profite de ce courrier pour vous réitérer nos remerciements à moi et à mon mari pour l’aide que vous nous avez apportée pour notre fille Arlette qui est schyzophrène. En effet, ça va beaucoup mieux, vous nous avez changé la vie à tous les trois. Soyez béni, vous et votre femme qui a aussi prié pour nous.

Recevez mes meilleures salutations.

Irène de Bethoncourt.